Le kamishibaï

♦ Le Kamishibaï est appelé aussi « théâtre d'images ». C'est une technique de contage d'origine japonaise, basée sur de grandes images (au minimum A3), qui défilent dans un castelet en bois, appelé butaï.
Son origine est très lointaine mais c'est dans les années 70, qu'il s'est répandu dans le monde entier en s'adaptant aux spécificités de chaque pays.
Le kamishibaï est utilisé aussi bien dans les bibliothèques, écoles, hôpitaux, prisons, que les maisons de retraite. Il est un outil idéal pour l'alphabétisation, la lecture de l'image, l'apprentissage de la lecture à haute voix, la création mais aussi l'écriture d'histoires.

Edith Montelle a découvert le Kamishibaï en 1976 à la foire Internationale du livre pour enfants de Bologne. Depuis, elle expérimente cette technique avec des publics variés, de tous âges, et constate à chaque fois, la même fascination pour ce théâtre d'images. Elle enseigne cette technique aux professeurs de langue étrangère venant du monde entier.

♦ Novateur, cet outil interpelle par sa simplicité et les nombreuses exploitations pédagogiques qu'il offre : la simple lecture d'images ou la création d'un kamishibaï, le petit théâtre japonais trouve sa place en classe et plaît aux élèves de tout âge.

♦ En règle générale, le théâtre est en bois mais peut aussi être en carton. Il a souvent une poignée de transport. Replié, il n'est pas trop encombrant. Il est souvent acquis pour l'école ou la structure.